Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Économie, développement et recherche : saisir les opportunités et lever les obstacles

Usine des carreaux en Afrique

Usine des carreaux en Afrique, © picture alliance / Photoshot

05.06.2018 - Article

L’Afrique regorge d’opportunités. L’Allemagne se mobilise pour que les économies allemande et africaine les saisissent équitablement et durablement.

Avec une démographie jeune et forte, d’immenses gisements de matières premières et des taux de croissance vigoureux, l’Afrique regorge d’opportunités. Cependant, la moyenne du niveau de vie n’est nulle part ailleurs aussi faible que sur le continent africain. L’Allemagne se mobilise pour que les économies allemande et africaine saisissent ces opportunités équitablement et durablement. Avec quelle stratégie ?

Aucun continent ne se développe aussi rapidement que l’Afrique en termes économiques et démographiques. Au cours des dix dernières années, les entreprises allemandes ont doublé leurs investissements en Afrique et le produit intérieur brut africain a augmenté de 30 pour cent. Le dynamisme des chiffres du développement économique a balayé depuis longtemps la mauvaise image de marque du continent. Il existe cependant de très grandes différences entre les 54 pays.

L’instabilité politique, la corruption et une mauvaise infrastructure gênent massivement les investissements et par conséquent l’accroissement de la prospérité dans un grand nombre de pays. D’autre part, beaucoup d’économies africaines sont particulièrement dépendantes des exportations de matières premières, ce qui les expose à de grands risques compte tenu de la fluctuation des prix sur le marché mondial.

Néanmoins, l’importance croissante de l’Afrique comme site économique se reflète déjà dans les échanges mondiaux. Le commerce de marchandises et surtout de matières premières avec l’Asie et le Pacifique, notamment avec la Chine, ainsi qu’avec l’Europe, l’Amérique du Nord mais aussi l’Inde connaît une progression supérieure à la normale. Cette évolution renforce encore la demande de développement d’infrastructures ferroviaires et routières ainsi qu’en matière d’oléoducs et de transports aériens. D’énormes possibilités de débouchés s’offrent ainsi à un pays exportateur comme l’Allemagne.Les organisations régionales africaines, notamment la CEDEAO, accélèrent la mise en œuvre des projets d’intégration économique au niveau régional : des marchés communs, des unions douanières et monétaires rendent les régions plus attractives pour les coopérations et les investissements étrangers. Avec des instruments tels que les garanties pour les opérations d’investissement et d’exportation, l’Allemagne œuvre en faveur d’un climat économique favorable en Afrique et soutient tout particulièrement les petites et moyennes entreprises qui souhaitent y développer leurs activités.

Dans ce contexte, le gouvernement fédéral suit une stratégie d’ensemble visant à garantir une croissance équitable et durable. La coopération au développement y joue un rôle clef. Le ministère fédéral des Affaires étrangères se concerte ainsi étroitement avec le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement ainsi qu’avec les organismes d’exécution tels que la KfW et la Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

Stratégie pour une croissance équitable

Il faut innover pour assurer une croissance durable. C’est la raison pour laquelle l’Allemagne se mobilise dans tous les domaines de l’éducation et de la recherche en Afrique. Les scientifiques allemands coopèrent aujourd’hui avec plus de 500 centres de recherche dans plus de 39 pays africains. À cela s’ajoutent plus de 550 coopérations entre des établissements d’enseignement supérieur. Dans ce but, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient également les initiatives africaines du ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche.

Retour en haut de page